Comment fabriquer une étagère sur mesure ?

Pour avoir une étagère bien adaptée à son style d’aménagement intérieur et en même temps économiser de l’argent, plutôt que d’en acheter une nouvelle auprès d’un magasin spécialisé, mieux vaut en fabriquer une. Voici donc les étapes à suivre pour effectuer un tel bricolage.

Étape 1 : réalisation du plan de l’étagère et choix des planches de bois à utiliser

Pour toute fabrication de meuble, il est indispensable de réaliser un plan sur mesure. En effet, cela aide beaucoup à l’achat des matériaux tels que le bois ou d’autres accessoires utiles. À noter qu’en tant que meuble de rangement, une étagère est le plus souvent de forme carrée ou rectangulaire. Cela dit, sa structure doit au moins être composée de quatre planches en bois. Néanmoins, pour servir d’étages supplémentaires à l’entreposage des livres, des bibelots, des divers outils ou d’autres objets de collection, d’autres planches peuvent être intégrées dans l’ossature.

Un plan de meuble doit comporter toutes les mesures nécessaires à son esthétisme et à son bon emplacement. D’ailleurs, c’est ce plan qui va déterminer la quantité, les dimensions et la forme des matériaux nécessaires. Bref, pour fabriquer une étagère solide, il serait préférable de privilégier les planches mesurant au moins 2,5 cm d’épaisseur. Mais si elle comporte beaucoup d’étages, il faut savoir jauger son poids. Son apparence dépendra également du choix de l’essence de bois (une étagère à petit prix est généralement faite avec du pin, du MDF ou du contreplaqué).

Étape 2 : préparation du bois et construction de l’étagère en question

Quelle que soit la nature des matériaux choisis, il est conseillé de procéder à une fine préparation du bois avant de passer à la phase d’assemblage. Normalement, au moment de l’achat des planches, celles-ci ne sont pas encore découpées aux bonnes mesures. Alors, en fonction du style et de la taille de l’étagère, il est possible de le faire à l’aide d’une scie manuelle ou électrique. Évidemment, la précision de chaque coupe s’obtient par l’utilisation d’un crayon, d’une règle et d’une équerre.

Et après chaque découpage, il ne faut pas hésiter à poncer les arêtes du bois à l’aide d’une cale et du papier de verre à grains moyens. Le fait est que cela donne plus d’esthétisme aux planches utilisées en permettant de réajuster les petites imperfections de mesure. En ce qui concerne la phase de montage, elle commence le plus souvent par l’assemblage des planches de bordure avec celles placées latéralement, cela de manière à former un parfait angle droit (avant de fixer la quatrième planche du cadre, mieux vaut fixer les planches intermédiaires constituant les étages). Le système de fixation peut se faire avec des vis de 4 mm de diamètre.

Étape  3 : la finition

Une belle étagère digne de ce nom doit passer par une bonne finition. Il est par exemple possible de cacher les trous de fixation avec de la pâte à bois et ensuite de bien poncer ces traces avec du papier de verre très fin. Si possible, afin de créer un fond empêchant les objets entreposés de tomber partout, il faut mettre une planche de bois à l’arrière de l’étagère. Enfin, pour parfaire son apparence, il est parfois nécessaire de la vernir ou de la peindre (dans ce cas, il faudra utiliser de la sous-couche). Bien évidemment, les planches en bois massif ne se peignent pas. Autrement dit, si elles manquent de finition, il vaut mieux se contenter de les vernir.